2 visiteurs connectés - 12 visiteurs aujourd'hui - 35890 visite(s) au total

Des anniversaires et « 1001 Notes »

Après Pièces Maîtresses, la musique municipale de Drusenheim a décliné les 1001 Notes pour son concert de printemps, en références aux 1001 Nuits. C’est un voyage dans l’espace et le temps que les nombreux spectateurs du Pôle Culturel ont été conviés samedi.

Comme le dira le maire et président Jacky KELLER, la musique municipale Alsatia de Drusenheim a fait preuve de créativité, d’originalité, de classicisme, mais aussi de maîtrise de l’art. Sous la direction de leurs chefs d’ochestre, Jean-Claude STOEFFLER pour l’harmonie et Nicolas SCHIFF pour les jeunes, les musiciens ont respectivement joué douze et quatre morceaux.
Les 1001 Nuits furent présentes avec le célèbre mouvement de Shéhérazade de Rimski-Korsakov et les aventures fantastiques en mer de Sinbad, dans une mélodie majestueuse ou joyeuse, rappelant les vagues. L’orchestre a évoqué le premier concert, en 1995, au temps du directeur Jean-Michel PETER, toujours présent : le vingtième anniversaire a été marqué par le populaire Joyeux Anniversaire.

Deux autres anniversaires ont été rappelés dans le choix des musiques. Pour le 70ème de la Libération et l’apport des troupes américaines, Frères d’Armes d’une mini-série américaine s’appuyant sur d’authentiques exploits lors du Débarquement, a été retenu. La projection de la vidéo de l’entrée des troupes US à Drusenheim en 1945 a accompagné l’interprétation.
Le 70ème anniversaire de la libération des camps a été rappelé avec une douce mélodie de la comédie dramatique italienne La Vita e Bella, qui avait valu à son compositeur un Oscar de la meilleure musique.

Le départ de Gilbert Liess

Ces morceaux, comme tous les autres, ont été largement applaudis. Mais des applaudissements plus nourris ont salué le travail et l’engagement de Gilbert LIESS. Président délégué depuis 1999, il a souhaité prendre du recul et laisser cette fonction à un autre, sans doute plus jeune, tout en restant au comité comme consultant. En lui adressant de chaleureux remerciements, Jacky KELLER l’a décrit comme cheville ouvrière et contributeur principal à la cohésion de la Musique avec ses quatre composantes (Harmonie, Orchestre des Jeunes, école de musique et Druesemer Schpetz Buewe), car il a fait sien ce vers de Verlaine de la musique avant toute chose.

Parmi les autres morceaux figueraient des oeuvres du néerlandais Jacob de Haan avec Call of the Valley. Sax for Two fut magnifiquement interprété par les jeunes Hugo MALET et Maxime MOSSER. Jurassic Park, La Belle et la Bête ou encore Comme d’Habitude ont complété le programme.

Publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 20/04/2015

Concert de Printemps Alsatia 2015 - Milles et Unes Notes


Haut de page