2 visiteurs connectés - 151 visiteurs aujourd'hui - 68529 visite(s) au total
Concert des profs 2019 à Drusenheim

Le concert des professeurs

Depuis 2015, en février-mars, les professeurs de musique de Drusenheim de l’Ecole Alsatia et ceux de l’ACAL invitent à leur concert au Pôle Culturel. Celui-ci tient à présent toute sa place dans la programmation annuelle.

Dimanche le 3 mars, le public a été très nombreux pour assister à cette parenthèse musicale, nom retenu par les huit artistes présents sur scène. Pour l’occasion, une part importante du programme avait été réservée à de la musique classique et c’est avec Entrée et marche d’Henri Purcell qu’à débuté le concert avec le trompettiste Jean-Claude STOEFFLER et le pianiste Mathias BARLIER.

Olivier SAENGER, directeur de l’Ecole Alsatia et coordonnateur, a annoncé que le programme reprenait un peu de toutes les facettes et de tous les styles transmis aux élèves. Mais pour l’occasion, le format avait été un peu revisité : par suite d’autres obligations ou d’indisponibilité, quelques professeurs, n’ont pu participer cette année. Le directeur a remercié tous ceux qui contribuent à la bonne marche des écoles qui comptent 130 élèves pour une dizaine de disciplines.

Le piano était à l’honneur pour les trois morceaux suivants, en duo d’abord avec le clarinettiste Franck BALTZER pour une fantaisie de Rossini, puis le saxophone alto Olivier SAENGER pour une fantaisie de Demersmann. Dans le solo de dix minutes du larghetto du concerto n°2 de Frédéric Chopin, Mathias BARLIER a révélé tout son art.

« Sois heureux »

Flûte traversière avec Éléonore LABAUME, basse électrique avec Nicolas SCHIFF et percussions avec Matthieu EBY entrèrent ensuite sur scène pour Lumière dans la nuit. Le pianiste a repris sa place, avec à ses côtés le violon alto Marion ABEILHOU pour un morceau de Gabriel Fauré. L’auditoire a été gratifié d’un Yesterday des Beatles, une des chansons les plus reprises de tous les temps, ou Cantabile de Michel Petrucciani.

Avant un bis final, les huit artistes ont interprété Don’t Worry Be Happy de Bobby Mc Ferrin que l’on peut traduire par « ne t’inquiète pas, sois heureux ».

Publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 10/03/2019

Concert des profs 2019 à Drusenheim

Haut de page