2 visiteurs connectés - 47 visiteurs aujourd'hui - 42979 visite(s) au total

Les harmonies en force et en grande forme

Hier pour le dimanche de la Pentecôte, la Musique Municipale ALSATIA de Drusenheim a invité plusieurs harmonies à se produire au hall de pêche devant ses amis pour la grande fête d’été.

Après le centenaire en 2008 et des soirées de grand spectacle pendant trois ans, Gilbert LIESS, Président-Délégué et son comité ont voulu revenir à une formule plus ancienne qui avait fait ses preuves auparavant. Même comme date, le dimanche de la Pentecôte était souvent retenu pour cette manifestation, quelquefois en alternance avec le tournoi du football club local.

Ils démarrèrent avec une marche fort allègre

Dès 11h30, la cinquantaine de musiciens allemands de Schwarzach, sous la direction de Jürgen MEHRBREI ont su mettre en appétit, dans une excellente ambiance, le public présent dans le hall pendant plus d’une heure et demie. Ils démarrèrent avec une marche fort allègre, suivie d’un morceau très mélodieux, démontrant la grande maîtrise dans la diversité de styles. Pendant ce temps, alors que le public grossissait, les membres de la société locale et leurs conjoints s’affairaient autour des tables, mais également à la cuisine pour servir un premier rafraîchissement ou préparer le repas de midi, fort apprécié par les convives. Ils restèrent à la tâche tout au long de l’après-midi.

L’Harmonie Concordia de Hatten avec comme chef Michel MESSNER et celle de Soufflenheim sous la direction de Frédéric DURRMANN occupèrent également la scène, chacune pour une heure et demie et leurs prestations, dynamiques ou modulées, toujours enlevées, démontrèrent une grande qualité d’exécution. Intervinrent également deux ensembles, issus de la Musique de Drusenheim, avec une douzaine de morceaux chacun : les Druesemer Schpetz Buewe sous la direction de Jean-Michel PETER firent apprécier leur répertoire, souvent issu du folklore alsacien ou bavarois, alors que l’orchestre des jeunes, avec Nicolas SCHIFF à la baguette, revisita quelques-uns des meilleurs moments du concert de printemps, comme les marches de John Williams.

Grande convivialité

Beaucoup de convives restèrent tout au long de l’après-midi, pour se laisser enchanter par les airs de musique, se distraire et plus souvent encore peut-être, en grande convivialité, pour rencontrer d’autres fidèles des fêtes d’été. Des personnes, moins habituées à rester assis pendant de longues heures, firent un passage volontaire au hall pour encourager et remercier les musiciens pour leur activité au sein de la commune et de la vie associative ou firent un arrêt sur la route du Rhin, heureux de la belle musique qui s’échappait depuis le hall dans ce cadre champêtre. La musique sera encore à l’honneur avec la fête européenne du 21 juin.

Article publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 28/05/2012.

Musikverein de schwarzach


Haut de page