1 visiteur connecté - 87 visiteurs aujourd'hui - 37912 visite(s) au total

On en a pris « plein la vue »

Le 24 avril, la Musique Municipale a présenté son concert de printemps. Cette année, les oreilles des spectateurs étaient à la fête, mais aussi leurs yeux.

Depuis le concert du centenaire, la Musique Municipale a pris l’habitude d’ajouter des animations à son concert de printemps. Cette année, l’orchestre a poussé le concept encore plus loin en adoptant le thème Que vos oreilles en prennent plein la vue !. Cette promesse a été tenue, pour le plus grand bonheur des nombreux spectateurs. Diverses animations ont ainsi émaillé cette soirée pleine d’humour et de convivialité. Cela a débuté par l’arrivée en grande pompe d’un buste de Beethoven, qui, comme chacun le sait, était sourd ! L’illustre compositeur a donné le ton du concert où les yeux étaient eux aussi mis à contribution, et de belle manière. Les musiciens, dirigés par Jean-Claude Stoeffler, ont, par exemple, brillamment interprété des musiques de film ou de télévision. La bande originale de Danse avec les Loups était ainsi illustrée d’images du long métrage tour à tour émouvantes, drôles ou pleines d’action, suivant le rythme
de la musique.

Le talent n’a pas d’âge

Les musiciens se sont aussi faits acteurs pour interpréter un sketch particulièrement amusant sur l’air de La folie du matin. Les solistes, avec talent, ont rehaussé plusieurs morceaux par leur travail exemplaire. Le jeune Nicolas SCHIFF a également dirigé une pièce qu’il avait lui-même arrangée, sur l’air du Dîner de Cons, de Georges Brassens. La cantatrice Corinne GUTH, qui présentait une nouvelle fois la soirée, a mêlé sa voix aux notes des instruments pour deux morceaux magnifiques.

Outre l’harmonie, l’orchestre des jeunes a aussi offert à un public ravi une prestation très applaudie. Sous la direction de Thomas KLINGLER, les musiciens en
herbe ont prouvé une fois encore que le talent n’a pas d’âge et ont interprété avec brio des airs classiques ou pop, comme Hijo de la Luna du groupe Mecano. Une nouvelle fois, cette soirée a enchanté les mélomanes venus en nombre. L’organisation irréprochable de Gilbert LIESS a été saluée par le maire dans son discours, qui a également remercié son Président Délégué pour son implication sans faille et son travail tout au long de l’année.

Publié dans le Drusenheim Infos, numéro 47 du mois de juillet 2010.


Haut de page