2 visiteurs connectés - 47 visiteurs aujourd'hui - 42979 visite(s) au total

Vlado et ses musiciens sur scène

Samedi 28 mai, le Gabion de Drusenheim a vécu une soirée exceptionnelle pendant plus de quatre heures avec la prestation de qualité de Vlado Kumpan et de ses douze musiciens. Le nombreux public était ravi.

Lors de l’Assemblée Générale de février 2015 de la Musique Alsatia, un groupe de jeunes musiciens avait manifesté le désir d’organiser avec un « super-orchestre » une grande manifestation fin mai 2016. L’idée ne manquait ni d’audace, ni d’ambition et devait s’inscrire dans le calendrier annuel comme « la fête d’été » et succéder ainsi aux soirées champêtres. En retenant Vlado Kumpan et son orchestre, les organisateurs ont fait dans le haut de gamme avec une très grosse pointure que les auditeurs n’ont pas forcément l’occasion de voir et d’entendre.

Pendant le repas qui a précédé le spectacle, le public a eu droit à un préconcert, lorsque les musiciens ont « chauffé » leur instrument. On pouvait alors mesurer l’enthousiasme de quelques musiciens locaux, comme Jean-Claude, Jean-Michel ou Gilbert. Pour sa part, le président délégué Michaël LOBLEAU a remercié toutes les personnes présentes et spécialement les sponsors pour leur contribution au financement de la soirée et ses amis musiciens pour leur aide précieuse dans la logistique et le service.

Les Beatles

Les artistes ont reparu sur scène à 20h dans leur belle tenue avec chemise blanche fleurie, gilet jaune et pantalon noir. Le silence dans la salle se fit pendant quelques instants, puis ce fut un déchaînement d’applaudissements. Suivit alors sans interruptions, une grande variété de polkas, de valses, d’autres musiques traditionnelles de Bohême, Moravie, des swings et des airs comme le Hey Jude des Beatles…

La technique parfaite, la virtuosité et la rare pureté des sons étaient particulièrement appréciées. Les compositions étaient souvent dues à l’un ou l’autre musicien. Les soli se succédèrent et pas seulement de la part du chef d’orchestre, « roi de la trompette », démontrant la parfaite harmonie, l’évidente complicité et l’excellence de chacun des musiciens, trompettiste, tromboniste, clarinettiste, batteur etc. Quelques facéties des artistes révélèrent de « grands enfants », heureux de s’amuser avec leur jouet préféré.

Après la pause réservée au dessert, les musiciens reparurent en gilet vert pour de nouveaux morceaux. Mais alors que le public avait déjà été largement conquis et que l’heure était avancée, Jean-Michel PETER qui avait assuré la présentation des morceaux, annonça une seconde pause avant… des prolongations et bien plus tard une symbiose finale devant une salle debout !

Publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 08/06/2016

vlado-kumpan-2016-104


Haut de page