École de musique : inscriptions le 11 septembre

L’école de musique Alsatia de Drusenheim a repris ses activités, mais avec quelques contraintes et difficultés. Rencontre avec Olivier Saenger, son directeur et président de l’Association des Directeurs d’Établissements d’Enseignements Artistiques (ADEEA67).

Toujours serein et optimiste, le saxophoniste et chef d’orchestre, reste perplexe quant à la situation actuelle, dans le milieu culturel et évoque les 18 mois écoulés, avec difficultés, adaptation et nouveaux moyens constamment déployés.

« À chaque rentrée, on se dit qu’il faut être attractif, se réinventer pour toujours correspondre aux attentes des jeunes et moins jeunes mélomanes, en quête d’une découverte artistique. Après une chute des effectifs l’an passé d’environ 10 %, et des arrêts chez les adolescents et les adultes, dans une année scolaire 2021 en dents de scie, entre confinements et cours à distance, il faut relancer la machine ! ».

Aussi, un stage de remise en route avec l’orchestre des jeunes, ensemble de pratique collective dirigé par Nicolas Schiff, a été mené les 28 et 29 août. Encadré par certains professeurs de l’EMAD pour du travail par pupitres et une répétition tutti le dimanche, le stage a eu pour effet de remotiver cet ensemble qui reste un tremplin et un vivier pour la Musique municipale.

Les derniers rebondissements liés au pass sanitaire

Pour la suite de la saison, les professeurs espèrent plus que tout, ne pas devoir retourner à un enseignement virtuel, car la musique est un art qui se partage et se doit d’être vécu sur une scène ou dans une salle de cours.

Malheureusement, les derniers rebondissements liés au pass sanitaire laissent du fil à retordre à l’enseignement musical, notamment dans le domaine associatif. Les derniers textes en vigueur laissent place au doute : « Les interrogations concernant les modalités de rentrée animent la profession ! ».

En attendant, les inscriptions sont ouvertes. L’école de musique offre une large palette instrumentale à ceux qui veulent faire leurs premiers pas comme à ceux qui ont déjà quelques années de pratique à leur actif. Flûte traversière, clarinette, saxophone, trompette, cor, trombone, baryton, tuba, batterie, percussions… Le choix est vaste.

L’école propose aussi le Jardin musical dès 4 ans, l’Éveil musical de 5 à 6 ans, l’apprentissage d’un instrument à partir de 7 ans.

Publié dans les Dernières Nouvelles d’Alsace, le 4 septembre 2021

Partager cet article :

Share on facebook
Share on twitter
Share on email